Préjugés du BIO : ils ont la vie dure !

Préjugés du Bio : certaines réticences persistent alors le Bio profite à l’heure actuelle d’une place confortable au sein de la cosmétique. Découvrez avec nous les plus courants que nous allons tenter d’affirmer ou de réfuter. Dans le TOP 5 des préjugés face au Bio, nous avons : le bio : ça se conserve mal, ça ne sent pas bon, ça donne des allergies ou encore c’est inefficace. Et le plus connu bien sur : c’est cher !

Préjugés du Bio n°1 : ils ont une conservation limitée > VRAI

  • Quand on dit produits cosmétiques Bio, beaucoup de personnes ont directement l’image des algues et fleurs mélangées ! Du coup l’expression : « sans conservateurs » peut effrayer les moins téméraires d’entre nous. Mais resituons un peu les choses : bien évidemment les produits peuvent se conserver un certain temps et heureusement ! C’est la quantité et l’origine des conservateurs qui diffèrent. Les produits cosmétiques Bio comportent moins de conservateurs et ces derniers se présentent, le plus souvent, sous forme d’huiles essentielles (qui ont des vertus antibactériennes) et/ou sont beaucoup plus doux que des conservateurs chimiques classiques.
  • Il faut toutefois relever que les produits cosmétiques bio se conservent moins longtemps et/ou risquent de se dégrader plus rapidement que les produits conventionnels du fait de leur plus forte sensibilité aux conditions extérieures. Il ne faut pas oublier que la dégradation est un signe on ne peut plus naturel !

Préjugés du Bio n°2 : ça ne sent pas bon > FAUX

  • Avec le temps, les marques de produits cosmétiques Bio ont pris en compte les réticences des consommateurs et font aujourd’hui attention à leur nez ! Les produits cosmétiques Bio sont composés de différents  ingrédients et présentent diverses senteurs. Le plus souvent des fruits et des plantes.
  • La nuance se situe dans le fait que « nous, consommateurs invétérés » sommes beaucoup plus habitués aux odeurs synthétiques qu’aux réelles odeurs : celles qui sont dehors ! Ainsi, la menthe ne sent pas le chewing-gum « Hollywood » mais bien la menthe et le « Febrèze » ne diffuse pas réellement une odeur de « fraîcheur de la montagne » mais bien un parfum tout ce qu’il y a de plus synthétique.

Préjugés du Bio n°3 : les produits Bio donnent des allergies > FAUX

Prejuges du bio les produits bio donnent des allergies

  • Certaines personnes qui se lancent dans l’aventure du Bio en ressortent déçues, voire légèrement « traumatisées » parce qu’elles ont eu quelques réactions cutanées ou des semblants d’allergies. Ne nous leurrons pas, ce sont bien évidemment des choses qui peuvent arriver. Mais il faut aussi relativiser, on peut toutes et tous avoir de mauvaises réactions face à un produit cosmétique, qu’il soit Bio ou non. Le tout est d’analyser à quel ingrédient exactement l’allergie s’est manifestée et si elle peut être évitée, à l’avenir.

Je n’aurai qu’un conseil à donner : prendre son courage à deux mains et retenter l’expérience !

  • On peut, de plus, noter que ce sont des cas encore très rares et que, bien au contraire, c’est aux personnes qui souffrent d’allergies et d’hyper-sensibilité cutanées que l’on conseille le plus souvent d’utiliser des produits cosmétiques Bio.

Préjugés du Bio n°4 : les produits Bio sont chers > FAUX

  • Tout dépend des marques et gammes tout comme pour la cosmétique classique. A l’époque où les cosmétiques Bio sont sortis de leur tanière et ont vus le jour dans nos magasins, il y avait effectivement un écart de prix entre un produit classique et un Bio. Mais aujourd’hui, on peut sortir son porte-monnaie sans crainte.

Vous pouvez trouver des produits bio à des prix tout à fait raisonnables dans des magasins comme Yves Rocher et en achetant chez « Marilou Bio », « Douce nature », « Oh qu’il est Bio » et bien d’autres.

Préjugés du Bio n°5 : les produits Bio sont moins efficaces > FAUX

  • A l’heure actuelle, aucune étude n’a été menée quand à ce fait. Et à quel moment peut-on déclarer qu’un produit est efficace ou inefficace ? Seul le temps peut apporter une quelconque preuve à cette croyance. Et oui, la patience est mère de sûreté, mes cher(e)s !

Pause réflexion….

Maintenant que les préjugés du Bio ont été balayés, il est nécessaire de relativiser un peu tout ça et (chose que nous faisons rarement) prendre du recul !

Le BIO : c’est bien, c’est beau mais ce n’est pas parfait, ni miraculeux. Nous sommes des êtres naturels mais aussi influencés (oui avouons-le nous) par le marketing et la communication des marques. Donc avant de vous figer sur vos idées reçues, qu’elles soit positives ou non, renseignez-vous. Moult blogs et articles existent et vous informent sur la cosmétique Bio.

Pour les plus torturés du cerveau d’entre nous, petite réflexion (sans réponse à la clé, bien sûr). Est-ce que nous souhaitons « cosmétiquer » Bio pour surfer sur la vague de la tendance ou est-ce réellement pour prendre soin de notre santé et nous rapprocher de dame nature ?

Et puis dans le fond, est-ce que cela a une importance ? Tant mieux si c’est bon pour nous et notre planète, non ?

Partager
Rédigé par Marion Legrand
L'autre Marion, 22 ans, étudiante en M2 Marketing et TIC. Normande, et fière de l'être ! Légèrement (beaucoup) maladroite. Tantôt bizarre, tantôt folle…